Uncategorized

Côte d’Ivoire: Enquête vise des attaques anti-gay

Publié le 7 juillet 2014

Par Jean Marc Yao

Alternative Cote d'Ivoire logo

Logo – Alternative Côte d’Ivoire

La Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) a commencé une enquête sur les attaques violentes contre Alternative Côte d’Ivoire, lancées en janvier par ses voisins et certains membres de la garde républicaine.

Le vice-président de la commission, Wodjo Fini Traoré, a révélé ces nouvelles au cours d’une réunion avec des représentants d’Alternative Côte d’Ivoire le 18 juin 2014.

L’audience fait suite à la saisine de cette institution le 18 mars dernier par la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO). En l’absence de son directeur exécutif, Claver Touré, Alternative a été représenté par deux proches collaborateurs de ce dernier.

Wodjo Fini Traoré, le vice-président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire. (Photo de Facebook)

Wodjo Fini Traoré, le vice-président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire. (Photo de Facebook)

Traoré voulait essentiellement en savoir plus sur les attaques dont ont été victimes Alternative Côte d’Ivoire. Les émissaires de cette association de lutte contre le SIDA chez les homosexuels ont commencé par présenter les actions de leur structure avant de relater, dans les moindres détails, l’attaque qu’ils ont subie en janvier dernier. Ils ont aussi dénoncé l’homophobie cultivée par la presse nationale depuis qu’Alternative a signé une convention de financement avec l’ambassade de France en Côte d’Ivoire.

Le vice-président de la CNDHCI a signifié qu’outre la saisine de la LIDHO, ils ont également été interpellés par M. Diakité Mamady de l’ONUSIDA, Human Rights Watch et le gouvernement ivoirien après l’attaque du siège d’Alternative Côte d’Ivoire.

Il a également rappelé que l’objectif de la CNDHCI est de lutter contre toutes les violations des droits humains et aussi de protéger les défenseurs des droits humains quelles que soient la cible défendue car, pour lui, les droits humains sont inhérents à la personne humaine.

Ainsi, le vice-président de la Commission Nationale est d’avis que toute personne, sans distinction de l’orientation sexuelle, doit bénéficier des prérogatives que l’Etat lui reconnait.

Les émissaires d’Alternative Côte d’Ivoire ont mentionné qu’une mission de médiation, entre Alternative CI et les riverains, est en train d’être mise en place par l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), HEARTLAND ALLIANCE et le PLS-PHV. Toutefois, cela ne devrait pas empêcher que justice soit faite. L’affaire est toujours au parquet et est suivie par L’ONUCI.

Traoré a fait savoir qu’il rencontrera dans les jours à venir le commissaire du 22e arrondissement et l’élément de la garde républicaine qui faisait partie de ceux qui ont pris en otage le directeur exécutif d’Alternative Côte d’Ivoire et deux de ses collaborateurs. Il a dit qu’il adressera une communication à sa hiérarchie pendant leur assemblée générale afin qu’elle statue sur le cas et voir quelles actions doivent être menées.

Les émissaires d’Alternative ont profité de l’occasion pour exposer toutes les violences auxquelles sont confrontées les minorités sexuelles en Cote d’Ivoire. Ils ont précisé que ces violences sont le plus souvent perpétrées par les acteurs étatiques. Traoré a demandé à avoir le rapport narratif des cas de violence documenté par Alternative Côte d’Ivoire.

Jean Marc Yao, basé à Abijan en Côte d’ivoire, est spécialiste des questions relatives aux LGBTI à la LIDHO, et consultant en droits humains pour Alternative Côte d’Ivoire. Il était personnellement impliqué dans cette nouvelle.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s