Uncategorized

Comment mieux lutter contre le Sida au Cameroun

Logos of four organizations appealing to the Cameroon government

Logos de quatre organisations qui font appel au gouvernement camerounais

Publié le 1 décembre 2013 (Aussi en anglais)

Les relations sexuelles consentantes homosexuelles au Cameroun doivent être dépénalisées dans le but de réduire la stigmatisation et la discrimination qui empêchent les personnes LGBT de recevoir des services de santé et qui favorisent ainsi la propagation du VIH / Sida auprès de cette communauté.

Tel était le message envoyé au gouvernement camerounais le 1er décembre (la Journée mondiale du sida) par quatre organisations camerounaises qui luttent contre cette maladie et pour les droits humains.

Les estimations des taux de VIH au Cameroun ont chuté de 5,1 pour cent à 4,3 pour cent pour l’ensemble de la population, mais pour les populations les plus vulnérables, y compris les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH), le taux est estimé à 24 pour cent à Douala et 44 pour cent à Yaoundé.

Les quatre organisations ont déclaré:

Le plan stratégique national de lutte contre le Sida 2011-2015 indique clairement que les travailleurs/travailleuses de sexe et les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes sont considérés comme des personnes à hauts risques de contamination. La pénalisation de l’homosexualité au Cameroun rend difficile le travail de prévention et de prise en charge; c’est un fait et une réalité que d’aucuns ne peuvent nier.

Elle favorise un climat de non-dit propice à la prise de risque. Elle met non seulement en danger les travailleurs/travailleuses de sexe, mais aussi leurs clients, les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes mais leurs proches, en particulier leurs éventuelles partenaires femmes, qu’ils soient mariés ou non dans tout pays, en Afrique et ailleurs. …

Au-delà de toute polémique, les travailleurs/travailleuses de sexe et les homosexuels
et homosexuelles camerounais ne demandent qu’une chose : jouir sereinement de leur citoyenneté sans être inquiétés ni harcelés par des lois d’un autre âge.

Ces associations ont signé la déclaration (en anglais et en français) qui demande la dépénalisation::

CAMFAIDS (Cameroonian Foundation For AIDS). Une association créée en mai 2010 par des étudiants et employés camerounais soucieux d’apporter leur contribution afin d’enrayer la propagation rapide du VIH auprès de la communauté HSH de la ville de Yaoundé et ses environs. La création de l’association intervient suite au constat fait de la propagation continuelle du VIH parmi ces personnes, notamment celles qui vivent de la zone universitaire (ville de Soa) et qui appartiennent à une tranche d’âge sexuellement très active.
camfaids@gmail.com

AIDS ACODEV. Une association à but non lucratif qui apporte un appui et un encadrement aux couches désoeuvrées et vulnérable, notamment les travailleurs/travailleuses de sexe et transgenre. Reconnue depuis 2009 par la préfecture du Wouri.

ACODEVO OCEAN. Une association crée en 2012 par des gays et travailleurs de sexe de la ville de Kribi avec pour objectif premier la promotion des droits de l’homme et de travailler ardemment à la diminution des risques de contamination du VIH/Sida et l’issu de parvenir a une santé pour tous dans un avenir tres proche

CAMEF (Cameroon Empowerment Association for Outreach Programs). Un organisme enregistré non gouvernementale pour la défense des droits l’homme, la défense des intérêts des groupes communautaires socialement défavorisés, sans distinction vis a vis, la religion,la race ou les préférences sexuelles.
camef.cameroon @ gmail.com

Aussi publiés par “Erasing 76 Crimes”:

15 thoughts on “Comment mieux lutter contre le Sida au Cameroun

  1. Pingback: Un appel au Cameroun, un pays qui viole les droits | 76 CRIMES

  2. Pingback: Au Cameroun, un maître-chanteur aidé par la police | 76 CRIMES

  3. Pingback: Aidez la santé sexuelle/reproductive des femmes africainesafricaines | 76 CRIMES

  4. Pingback: La mort enlève Roger Mbede, victime de l’homophobie | 76 CRIMES

  5. Pingback: Roger Mbebe: Mort pour exorciser l’homosexualité? | 76 CRIMES

  6. Pingback: Un échec: Les actions étrangères contre la loi anti-gay du Nigéria | 76 CRIMES

  7. Pingback: Ouganda: Le président bloque le projet de loi anti-gai | 76 CRIMES

  8. Pingback: Les défenseurs de LGBTs Africains ont besoin de soutien | 76 CRIMES

  9. Pingback: Foule nigérienne demande la mort des prisonniers gais | 76 CRIMES

  10. Pingback: Côte-d’Ivoire: Un appel à l’aide des militants LGBT attaqués | 76 CRIMES

  11. Pingback: Attaque anti-gay en Côte d’Ivoire; une blessure grave | 76 CRIMES

  12. Pingback: Pays francophones d’Afrique «laissés pour compte de la révolution sida» | 76 CRIMES

  13. Pingback: Pays francophones d’Afrique «laissés pour compte de la révolution sida» | 76 Crimes en français

  14. Pingback: Togo manque de condoms pour gays et HSH | 76 CRIMES

  15. Pingback: Togo manque de condoms pour gays et HSH | 76 Crimes en français

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s