Uncategorized

À la recherche de la défaite du VIH au Cameroun

Douala : Pour une diversité sexuelle … pénalisée

Publié le 11 février 2013

Le 6 février 2013 a vu l’ouverture à Douala d’un atelier portant sur le projet pilote Municipalités, VIH/Sida et diversité sexuelle initié par Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), sous l’autorité du Dr Fritz Ntonè Ntonè, Délégué à la Communauté Urbaine de Douala, et, avec la participation d’un parterre de représentants des mairies de Douala, du secteur privé, d’associations identitaires et d’organisations de la société civile camerounaise.

Fritz Ntonè Ntonè (Photo par la courtoisie de Cameroon-info.net)

Fritz Ntonè Ntonè (Photo par la courtoisie de Cameroon-info.net)

Le projet Municipalités, VIH/Sida et diversité sexuelle a pour objectif de contribuer à l’amélioration des services intégrés de prévention au VIH, de traitement et de soins pour les populations clés dans la ville de Douala.

Plus spécifiquement, il prévoit d’adapter les stratégies de prévention de la transmission du VIH et des IST auprès des populations clés:

  • Renforcer l’accès aux services intégrés pour un traitement plus efficace ainsi que les soins et le soutien aux populations clés;
  • Contribuer à la création d’un environnement favorable pour le respect des droits de l’homme, la réduction de la stigmatisation et la discrimination pour l’accès des populations clés aux services de base dans la ville de Douala;
  • Renforcer la production, la diffusion et l’utilisation de l’information stratégique sur les populations clés;
  • Renforcer le leadership local et le système communautaire de la ville de Douala en vue d’accompagner et pérenniser les interventions en faveur des populations clés.

Dans son allocution, M. Marcel Mbela, représentant du Secrétaire Permanent du Comité National de Lutte contre le Sida du Cameroun, pour souligner que le projet à l’ordre du jour est bien en harmonie avec les priorités du pays, affirme:

“L’un des axes du Plan Stratégique National est l’accès universel à la prévention en faveur des groupes cibles prioritaires. Quand nous parlons d’accès universel, nous entendons que tout le monde devrait avoir accès aux services sans distinction de sexe, d’orientation sexuelle, de race etc.”

Mais les défis pour lutter contre l’épidémie sont majeurs. La prévalence du VIH est estimée par la récente étude comportementale et biomédicale intégrée réalisée par Care Cameroun à 24,2% parmi les hommes qui ont des relations sexuelles avec les hommes et 36,0% parmi les travailleuses du sexe dans la ville de Douala, soit près de 6 à 9 fois respectivement la prévalence au sein de la population générale.

Par ailleurs, le contexte de la pénalisation des pratiques homosexuelles et du travail du sexe représente de par lui-même une barrière à cet accès universel. Comme le relève Mme Rose Tchwenko, Directrice exécutive adjointe de Care Cameroun:

“L’on ne peut pas continuer de faire l’autruche en gardant la tête dans le sable. Dans le cadre du projet que je coordonne, nous n’avons pas pu délivrer des dépliants avec l’image de deux hommes parce que cela aurait mis en danger les bénéficiaires qui auraient pu se retrouver en prison. Tant que l’on n’abordera pas les questions liées à la loi, l’on se retrouvera avec une prévalence aussi élevée.”

Mais les avis restent partagés sur ces questions sensibles de société. Si Dr Dina Nfon Priso, 2e Vice-présidente de l’Instance de Coordination Nationale, argumente:

“Si l’on veut parler d’environnement favorable aux interventions, il faut aborder des questions de fond. L’on ne peut pas envisager de mettre en place des services qui ne seront pas utilisés parce que l’environnement ne le permet pas.”

Dr Noel Essomba, Coordonnateur du Groupe Technique Régional du Littoral, reprécise la position qui est celle des autorités de la santé :

“Nous n’avons pas les compétences nécessaires pour travailler sur des questions de droit ainsi notre discussion devrait strictement se limiter au domaine médical.”

Autant dire que le débat sera houleux entre représentants de la société civile, maires et autorités sanitaires mais tous devront savoir au décompte des trois journées de travail imparties convenir d’un plan d’action qui répond aux besoins réels des populations clés de la ville de Douala et intègre les recommandations internationales en matière de lutte contre le Sida. Tout ceci, en restant dans le respect strict des lois en vigueur au Cameroun !

Le pari n’est pas gagné d’avance. Néanmoins, comme aime à le partager M. Béchir N’Daw, Conseiller régional du Pnud en matière de droits humains et loi au bureau de Dakar:

“Ce projet représente une opportunité pour la ville de Douala de créer un environnement juridique favorable à la riposte au VIH et de montrer que la lutte contre le VIH se gagne, avant tout, au niveau local. Le plan d’action du projet doit, d’une part, renforcer l’accès aux services liés au VIH pour tous sans discrimination, promouvoir la programmation des approches fondées sur le droit ; et d’autre part, répondre aux besoins spécifiques des populations clés, particulièrement les personnes vivant avec le VIH, les hommes qui ont des rapports sexuels avec les hommes et les travailleurs et travailleuses du sexe.”

Articles connexes (aussi publiés par “Erasing 76 Crimes”):

9 thoughts on “À la recherche de la défaite du VIH au Cameroun

  1. Pingback: Au Cameroun, actions de prévention à VIH/IST | 76 CRIMES

  2. Pingback: Cameroun: Des voix homophobes s’élèvent de plus en plus | 76 CRIMES

  3. Pingback: LGBTs au Cameroun: ‘Nombre record d’arrestations’ | 76 CRIMES

  4. Pingback: Cameroun: Jonas et Franky à nouveau aux arrêts | 76 CRIMES

  5. Pingback: Jonas et Franky: ‘Nous vivons dans une insécurité totale’ | 76 CRIMES

  6. Pingback: Au Cameroun: Les HSH à l’école de la vie associative | 76 CRIMES

  7. Pingback: Gays au Cameroun, méfiez-vous de cet arnaqueur | 76 CRIMES

  8. Pingback: Cameroun: Appel pour deux jeunes transgenres | 76 CRIMES

  9. Pingback: Maroc: 2 condamnés à la prison ferme pour homosexualité | 76 CRIMES

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s